Une nouvelle adaptation du Fléau est en préparation

Plus de 40 ans après la sortie du roman, CBS va produire une mini-série de 10 épisodes adaptée du Fléau de Stephen King

Après Shinning, Salem ou encore Under the Dome, c'est au tour du Fléau, d'être adapté pour la télévision, 40 ans après la sortie du livre aux Etats-Unis. Rappelons qu'en 1994, Le Fléau avait déjà connu une première adaptation télévisée de quatre épisodes, produite à l'époque par ABC, avec entre autres Gary Sinise, Ruby Dee et Rob Lowe dans les rôles principaux. 

Publié en 1978, ce roman suit le parcours de plusieurs survivants d'une catastrophe bactériologique ayant décimée 99% de la population mondiale. Ce groupe est divisé en deux camps rivaux, l'un dominé par le machiavélique Randal Flag, et l'autre, dirigé par la bonne Mère Abigail. Il s'agirait de l'un des livres les plus noirs et les plus terrifiants de Stephen King.

Ce projet ravi les fans et le Maître lui-même. C'est d'ailleurs Stephen King qui l'a annoncé cette semaine sur Twitter : "CBS All Access va faire une nouvelle mini-série avec une nouvelle vision du Fléau". Dans un communiqué, le plus célèbre écrivain américain de la littérature horrifique, s’est montré enthousiaste à l’idée de voir son roman connaître une nouvelle vie grâce à cette adaptation télévisée. Il a déclaré : «Le script est incroyable. Le résultat pourrait être quelque chose de mémorable et de passionnant. Je pense que cela embarquera les téléspectateurs vers un monde qu’ils espèreront ne jamais connaître.» 

CBS fait appel à Josh Boone pour la réalisation. C'est un projet qui s'annonce prometteur car très cher au coeur de Josh Boone, qui s'est exprimé avec une anecdote très personnelle. Quand il avait 12 ans, il lisait le livre en cachette, et lorsque ses parents très conservateur s'en sont aperçu, ils ont brulé le livre devant lui. « Furieux, j’ai envoyé une lettre à Stephen King déclarant mon amour pour son travail [...] Après plusieurs semaines, j’ai reçu un paquet, contenant des livres annotés par le "dieu" lui-même qui m’encourageait à écrire et me remerciait pour ma dévotion. Mes parents, sincèrement touchés par sa générosité et sa gentillesse, ont levé l’interdiction sur ses livres le jour-même"